Aller au contenu principal

Génie Mécanique et Automatique

L'ingénieur GMA est un ingénieur pluridisciplinaire de haut niveau dans les domaines complémentaires de la mécanique et de l'automatique. Dans une démarche de conception intégrée, favorisée par une diffusion structurée de l’information, la transversalité des compétences dans les domaines de la mécanique et de l’automatique permet à l'ingénieur GMA d’aborder globalement tous les problèmes techniques et scientifiques liés au développement, à l’optimisation et à la production d’un système à dominante mécatronique.

Coordonnées

Spécialité GMA

deptgma@insa-rennes.fr

02 23 23 86 63

Directeur GMA

Lionel LEOTOING

Génie Mécanique et Automatique (GMA)

Enseignements : 3 grands thèmes 

Mécanique et Matériaux

Mécanique générale, cinématique et dynamique, mécanique des milieux continus, résistance des matériaux, mécanique des fluides, éléments finis, métallurgie générale, traitements thermiques, plasticité, rupture, matériaux composites, élastomères, polymères.

Conception et procédés

Conception, fabrication, CAO, FAO, hydraulique et pneumatique industrielle, éléments de machines, productique.

Automatique et modélisation

Commande, robotique, automatique, automate et réseaux, électronique et électrotechnique, vibrations, système mécanique.

 

Spécialisation progressive en 3 phases

Assimilation des connaissances fondamentales et des concepts théoriques
Cours et travaux dirigés pour la maîtrise des techniques de modélisation et d'optimisation : outils de CFAO (CATIA V5, TopCAM), simulation mécanique (ADAMS), éléments finis (ABAQUS, Cast3M, Forge 2, RDM6), optimisation (TOSCA, ISIGHT), simulation en automatique, robotique et électronique (RoboDK, MATLAB, SIMULINK, Stäubli Robotics suite, etc.).

Développement du sens des réalités
Enseignements pratiques : travaux pratiques sur maquettes didactiques et travaux en atelier de fabrication

Utilisation intensive des outils de simulation et des connaissances technologiques
Projets : synthèse entre le savoir-faire, la théorie, les résultats acquis par simulation numérique et la réalité du problème concret à résoudre.

 Stages en France et à l’étranger

  • 3e année : stage professionnel de 2 mois ;
  • 4e année : stage professionnel de 3 mois ;
  • 5e année : stage projet de fin d’étude (PFE) de 5 mois.

 Exemples de stages

  • réalisation d'une plateforme robotisée d'automatisation du Contrôle  Non-Destructif (CND) ;
  • études de réalisation d'un bras robot en utilisant des actionneurs  à retour de force ;
  • étude, suivi de réalisation et mise en service d'une machine automatisée de production de pièces en fibre de carbone ;
  • conception d'une station d'essai complète ;
  • étude d'un système des dispositifs hypersustentateurs sur un drone civil d'étude de terrain ;
  • développement des outils d'auto-maintenance et améliorations continues.
     

> En savoir + sur les stages à l'INSA Rennes
 

Doubles-diplômes

 

+ de 20% d’enseignements d'ouverture

  • langues ;
  • culture-communication ;
  • économie-gestion ;
  • éducation physique et sportive.

Inscriptions

Ouverture à la rentrée 2021


Rythme d’alternance

Conçus pour accompagner la progression de l’apprenti de la fonction de technicien vers celle d’ingénieur, le rythme d’alternance est variable au cours des trois années.

Nombres de semaines de présence en formation :

  • 3e année : 23 semaines
  • 4e année : 21 semaines
  • 5e année : 9 semaines

En fin de deuxième année une mission de 12 à 14 semaines à l'étranger permet de développer une culture internationale. La dernière année est consacrée à la réalisation d'un Projet de Fin d'Etudes dans l’entreprise d’accueil.

 

Un accompagnement individualisé

Chaque apprenti bénéficie d’un double tutorat. Le tuteur pédagogique (côté école) et le maître d'apprentissage en entreprise l’accompagnent tout au long de sa formation.
Chaque semestre, le maître d'apprentissage fixe les objectifs à atteindre, dans le respect de la progression des compétences de l’apprenti vers celles d’un ingénieur, et évalue les résultats obtenus ainsi que la montée en compétences professionnelles.


Conditions de recrutement

La spécialité Génie Mécanique et Automatique a une capacité d'accueil de 24 apprentis. Deux types de profils peuvent candidater :

  • des élèves-ingénieurs-es issus du 1er Cycle des établissements du groupe INSA (candidats internes)
  • des candidats externes, titulaires d’un Bac+2 scientifique ou technique (DUT GMP, GIM, L2,   BTS ayant suivi une prépa ATS)


Pour tous les candidats, les conditions de recrutement suivantes s’appliquent :

  • être âgé(e) de moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage
  • être sélectionné à l’issue d’un entretien (jury d’enseignants et de professionnels) ;
  • signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise.

L’inscription n'est définitivement validée qu'au moment de la signature du contrat d’apprentissage avec l’entreprise.

      Pluri-compétent et innovant, l’ingénieur GMA est apprécié par les PME/PMI du secteur des industries de la mécanique. La solide formation en mécanique et en automatique lui offre également des perspectives intéressantes dans les grands groupes industriels du secteur de l’automobile, de la construction aérospatiale et navale, et plus généralement de la production de biens de consommation.

      Métiers  

      • ingénieur généraliste ;
      • chef de projet mécatronicien ;
      • ingénieur expert ;
      • ingénieur bureau d'étude (conception calcul) ;
      • ingénieur méthode (fabrication, production) ;
      • ingénieur qualité ;
      • ingénieur recherche.

      Secteurs d’activités

      • machines et mécanismes ;
      • production de biens de consommation ;
      • environnement et énergie ;
      • transports terrestres, maritimes aériens et spatiaux ;
      • robotique ;
      • défense, armement ;
      • médical.

      Domaines d’intervention

      • mécanique, matériaux ;
      • conception ;
      • procédés de fabrication ;
      • systèmes mécaniques (robotique) ;
      • automatisation.

      Projets étudiants

      Dans le cadre de leur 5e année, spécialité GMA, 4 étudiants nous présentent leur travail sur la réalisation d’une prothèse de main mécanique créée grâce à l'impression 3D.