Ecole publique d’ingénieurs
Membre fondateur du Groupe INSA
Habilitation maximale de la CTI
Label EUR-ACE

Les contrats de Plan Etat-Région

CYBER SSI

Le défi scientifique de ce projet a pour objectif d'améliorer les méthodologies d'analyse des protocoles destinés aux systèmes informatiques ubiquitaires, et de fournir des outils pour analyser la sécurité de tels systèmes lorsqu'ils sont déjà déployés.
Le sous-thème 3 du CPER CYBER SSI concerne les méthodes d'analyse de la sécurité des systèmes informatiques ubiquitaires, c'est-à-dire l'informatique embarqué dans les objets de tous les jours ( ex : contrôles d'accès dans les transports publics ou dans les bâtiments, cartes de paiement, clefs électroniques de démarrage de voiture, appareils médicaux implantés, passeports électroniques …).

Laboratoire : IRISA
Budget : 195 000€
Financeurs : FEDER, Région Bretagne, Département de l’Ile et Vilaine, Rennes Métropole

 ___________

 Sophie STIC & ONDES

Dans le cadre du CPER STIC&Ondes, l’IETR complète ses équipements sur le site de l’INSA. Les principaux investissements concernent la plate-forme DIADEM dédiée au diagnostic électromagnétique pour la caractérisation de champs rayonnés (intentionnels ou non). DIADEM se voit dotée d’un nouveau banc de mesure en champ proche cylindrique et d’une chambre réverbérante chaotique. Ces équipements permettront, d’une part, la caractérisation d’objets et systèmes communicants innovants et, d’autre part, des études dans les domaines de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM), du bioélectromagnétisme et de la cybersécurité. Les plates-formes COMRAD, INSYS et S-NUM renforcement également leurs capacités avec de nouveaux équipements pour la mesure et prototypage dans le domaine des communications et du radar.

Laboratoire : IETR
Budget : 802 000€
Financeurs : FEDER, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Région Bretagne, Département de l’Ile et Vilaine, Rennes Métropole

 ___________

Sophie PHOTONIQUE

L’opération Photonique permet d'assoir la photonique comme technologie clef générique pour la Bretagne. Au sein de ce CPER, le projet MADO s’inscrit dans le développement de matériaux clés pour l’élaboration de dispositifs photoniques innovants. Cette opération s’appuie sur la composante INSA de l’Institut FOTON, spécialisée dans l’étude de nanostructures à base des matériaux semiconducteurs III-V (principalement dans les filières InP et GaP/Si) et le développement de composants de rupture dans les domaines des communications optiques, des connections optiques et des concepts émergents dans le Photovoltaïque.
Les objectifs visés par l’opération MADO vont de la création de nouvelles sources de lumière (lasers sur puce, lasers ultra-rapides ou fortement accordables, etc…), et de dispositifs pour le traitement de l’information optique, jusqu’à la démonstration de concepts avancés de cellules photovoltaïques. Les applications technologiques visées, incluant de nombreux challenges sociétaux, concernent les télécommunications optiques haut débit, les connections optiques intra et inter puces, l’internet des objets, les systèmes autonomes, la détection de gaz, le diagnostic médical, la métrologie terahertz, et l’élaboration de cellules PV haut rendement sur substrats bas-couts.

Laboratoire : Institut FOTON
Budget : 760 000€
Financeurs : FEDER, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Région Bretagne, Département de l’Ile et Vilaine, Rennes Métropole

 __________

 MULTIMAT DURABIMAT

Le projet consiste à renforcer le potentiel d’expertise du Laboratoire GCGM afin de servir l’interface entre les unités de recherches et les acteurs sociaux économiques régionaux.
Ce projet est centré sur la conception et de la caractérisation de matériaux bio-sourcés ou éco-conçus, accompagné du développement de procédés innovants. Les secteurs d'application visés sont principalement les matériaux de construction, les agro-ressources (granulats végétaux et fibres), la valorisation des boues et vases (lien envisagé avec le pôle Mer).
Ce projet intègre le renforcement des moyens de caractérisation dédiés à l’activité Bâtiment, construction et Génie Civil impliqués dans les secteurs de l’éco-valorisation.

Laboratoire : LGCGM

Budget : 528 000€

Financeurs : FEDER, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Région Bretagne, Rennes Métropole

__________