Ecole publique d’ingénieurs
Membre fondateur du Groupe INSA
Habilitation maximale de la CTI
Label EUR-ACE

Gestion des déchets

Aujourd’hui, en France, on produit 1,2 kg de déchets par habitant et par jour. Le volume des déchets augmente de 2,5 % par an. L’INSA Rennes, lieu d’enseignement et de recherche mais également lieu de vie, est directement impacté par cette question des déchets. C’est pourquoi l’institut s’implique sur différents niveaux : gestion des déchets dangereux produits par les laboratoires, mise en place du tri sélectif sur le campus, réduction de la consommation d’encre et de papier, initiatives étudiantes ou encore travaux de recherche relatifs à cette problématique. Zoom sur quelques actions…

Le Plan Gestion des Déchets 2016 de l’INSA Rennes

Déchets recyclables (plastique, cartons, conserves, verre, papier, cartouches de toner), déchets ménagers, déchets informatiques, déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), déchets spéciaux (chimie), piles usagées, déchets verts, déchets bois et gravats… autant de types de déchets qui trouvent leurs poubelles sur le campus pour une autre vie. En effet, l’INSA Rennes a mis en place son Plan de Gestion des Déchets 2016 et poursuit son travail pour aller encore plus loin avec la mise en place du tri sélectif sur les zones de cours et de bureaux des personnels.
Par exemple, une collecte d’équipements d’écriture (stylos, feutres, porte-mines, surligneurs, marqueurs, correcteurs, stylos-plume avec cartouche) a été mise en place au sein de l’INSA Rennes. La collecte de crayons usagés dans les établissements scolaires et universitaires permet à l’association de protection féline, Les Pachas, de recevoir 2 centimes d’euro par crayon collecté. Les crayons sont remis à l’entreprise Terracycle qui, en partenariat avec Bic, les recycle. Les crayons sont ainsi transformés en mobilier (marque Ubicuity™).

Réduction des déchets : les initiatives étudiantes

L’association Echange Afrique INSA récolte journaux, papiers et revues afin de les revendre à la société VEOLIA. En 2018, 700 kg de papier ont été récoltés ! Ils serviront notamment à construire un centre d'alphabétisation pour les femmes du groupement de Goundi et Zoula, à l'Ouest de Koudougou, au Burkina Faso.

Parce que le pain demeure la principale source de déchets alimentaires, le Club Environnement a lancé il y a huit ans l'opération Pain contre la faim, avec les membres de l'association éponyme et les personnels du restaurant INSA. La collecte et la valorisation des restes de pain, transformés en chapelure et vendus à des éleveurs de cochons, permet de financer des projets humanitaires comme la construction de puits au Mali.