Ecole publique d’ingénieurs
Membre fondateur du Groupe INSA
Habilitation maximale de la CTI
Label EUR-ACE

Signal, communications et réseaux

De 32 à 36% de la formation selon l'option choisie en 5e année

 

Le traitement du signal et son prolongement vers les techniques de télécommunications et les réseaux constituent le deuxième pilier de la formation SRC.

Dans son utilisation au plus bas niveau c’est-à-dire au plus près des phénomènes physiques, le traitement du signal est intimement lié à l’électronique puisque la transmission des signaux nécessite de mettre en œuvre des fonctions mathématiques à l’aide de composants électroniques, qu’ils soient analogiques ou numériques.

A un niveau d’abstraction supérieur, les outils de traitement du signal sont utilisés pour proposer et évaluer les performances de techniques de transmission des plus simples aux plus avancées, s’agissant par exemple de procédés de modulation, de codage, de traitements de réception ou encore de techniques d’accès multiples.

Lorsque l’on intègre aux systèmes de communications des problématiques à plus grande échelle faisant intervenir des architectures organisées en réseau, l’abstraction est telle que le signal "électrique" devient un signal de nature plus "informatique". Il est structuré en trames codées et régies par des protocoles de communication permettant d’organiser, d’assurer le transport et de sécuriser les échanges entre plusieurs entités du réseau.

 

Véritable "boîte à outils" de l’ingénieur en télécommunications, ce pilier de la formation apporte à l’ingénieur SRC les moyens de donner une représentation complète et unifiée de tout système de communication sous la forme d’une chaîne dans laquelle chaque segment rend compte d’une opération sur le signal (vision bas niveau) ou les données (vision haut niveau). 

La spécificité de l’ingénieur SRC sur les aspects traitement du signal et réseaux, est de disposer d’une vue globale et complète des systèmes de télécommunications de la couche physique aux couches supérieures, tant du point de vue des modèles théoriques que des outils et méthodes d’analyse et de simulation.

 

Principales compétences visées

  • maîtriser les modèles théoriques de représentation et d’analyse des signaux analogiques et numériques, déterministes et aléatoires,
  • savoir utiliser les outils de simulation numérique permettant d’évaluer les performances d’algorithmes ou de procédés de traitement du signal et de communication (ex : Matlab, Ptolemy),
  • connaître les différentes techniques de transmission des plus classiques aux plus avancées (OFDM, CDMA, MIMO, turbocodes, etc.), et notamment celles mise en œuvre dans les standards actuels (UMTS, WiFi, Bluetooth, TNT, GPS, ADSL, etc.),
  • comprendre les notions fondamentales sur les mécanismes des réseaux locaux (selon le modèle OSI et TCP/IP) et des protocoles associés,
  • maîtriser les mécanismes des réseaux cellulaires et les protocoles actuels des systèmes sans fils (GSM, UMTS, LTE),
  • connaître les techniques mises en place pour le déploiement d’un réseau local sécurisé (VLAN, VPN) et l’extension aux réseaux mondiaux (routage inter-domaines).

 

Retour